Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 10.05.2001   Retour à l'aperçu

Aux Racines du méthodisme: Wesley n'a pas négligé les villages

[Credits] A un moment où une grande partie de la Grande-Bretagne rurale subit la récession économique, il est bon de rappeler que John Wesley n'a pas négligé l'implantation de communautés méthodistes dans les hameaux et les villages d'Angleterre du 18ème siècle, comme il l'a fait dans les grandes villes et dans les villes.

Au nord d'Yorkshire, par exemple, "au-delà de l'air speedé des villes et au milieu de l'air pur de collines éternelles," il y a là un groupe de villages qui n'était pas étranger aux voyages que le fondateur du méthodisme avait faits dans le nord du pays entre Newcastle et Northallerton.

Bien qu'il ait visité les villages voisins de Potto et de Hutton Rudby de même que la petite ville d'Yarm, Wesley semblait trouver généralement plus d'intérêt et d'encouragement dans un village de landes du nom mémorable d'Osmotherley.

Il a d'abord visité ce village à l'invitation d'un frère franciscain catholique curieux des Méthodistes. Au lundi de Pâques 1745, Wesley est parvenu en soirée à Northallerton et a prêché à l'auberge locale. Dans l'auditoire se trouvaient plusieurs habitants d'Osmotherley, y compris le frère franciscain et Elisabeth Tyerman, un quaker local. A la fin du culte, ils ont invité Wesley à retourner avec eux à Osmotherley et - bien qu'il ait déjà franchi plus de 60 milles et prêché trois fois ce jour-là - il a répondu à leur invitation.

Il était 22h00, quand ils ont atteint Osmotherley et l'obscurité régnait dans ce village éloigné. Imperturbables, les amis de Wesley se sont rendus tout autour dans les fermes et les maisons de campagne voisines, réveillant au passage les villageois et leur proposant de sortir de leurs lits pour venir entendre le grand prédicateur. Ce qu'ils ont fait et beaucoup d'entre eux sont restés toute la nuit sur place pour ne pas manquer son prochain sermon à 5 heures le lendemain matin!

Peu après, une communauté méthodiste a été formée à Osmotherley (le registre original de la communauté datant de 1750 existe toujours encore) et quatre ans plus tard une chapelle a été construite. Une structure très plate, employée comme chapelle méthodiste sans interruption jusqu'en 1865.

Bien qu'Osmotherley se trouve à sept milles de la route directe entre Newcastle et Londres, ce village est devenu un lieu que Wesley aimait fréquenter. Il a aimé cet antique village bordant les landes et l'a visité au moins 18 fois. Il a progressivement inclus dans ses visites les villages voisins, avant de gagner en notoriété et d'être accueilli partout dans ce coin reculé du Nord Yorkshire.

En mars 1747, Wesley atteignait le village un dimanche matin, au même moment que l'ecclésiastique anglican marchant en direction de son Eglise. Wesley s'est proposé de l'aider dans la célébration du culte. il lui a donné "son accord chaleureux"" et on dit que l'église était pleine à la fois le matin et l'après-midi. L'ecclésiastique a alors invité Wesley à prêcher dans son Eglise chaque fois qu'il passerait sur cette route et a regretté de ne pouvoir offrir l'hospitalité à son invité, parce qu'il habitait si loin de l'Eglise.

Mais quand Wesley est revenu de Newcastle au cours du même printemps, il a revisité Osmotherley et constaté que la persécution avait même atteint la solitude de ce pays de collines. Le pasteur avait été violemment pris à partie par les habitants pour avoir refusé à Wesley l'accès à son Eglise; aussi cette fois-là, un culte a été célébré dans le cimetière, et Wesley a-t-il prêché près d'une pierre tombale.

Dans son journal, il dit: "Avec une grande sagesse, Dieu ordonne toutes choses! Certains n'entendront pas la Parole de Dieu ailleurs que dans l'Eglise. Pour ceux-ci, on nous permet souvent de prêcher dans une Eglise. D'autres ne l'entendront pas dans une Eglise. Par amour pour eux, nous sommes souvent contraints de prêcher sur les routes."

A cette occasion, un autre fidèle méthodiste, John Nelson, qui a voyagé de Birstall, près de Leeds pour rencontrer Wesley, a connu une drôle de mésaventure en cours de route. À Heworth Vert, à l'extérieur d'York, il a été attaqué par un groupe de "gentleman" sortis de la ville. Il a été cloué au sol par une énorme brique, mais "un citoyen honnête le sauvera," en prenant Nelson chez lui près des portes de la ville. Après qu'un chirurgien ai soigné sa blessure, Nelson est allé tranquillement du côté d'Acomb, mais la même foule l'a suivi jusque dans la diligence et l'a de nouveau attaqué avant de le laisser pour mort sur le terrain.

Après avoir été transporté dans une maison voisine et pris du repos l'espace d'une nuit, il a été capable d'aller à Osmotherley le lendemain.

Pendant sa tournée dans le secteur, Wesley est allé au village voisin de Hutton Rudby, où le Cardinal Wolsey avait été jadis le recteur de la paroisse. ...

En 1784, Wesley mentionne dans son journal qu'il "a prêché encore une fois à ses vieux amis d'Osmotherley." Cependant, sa dernière visite au North Riding remonte à l'année 1790, peu avant sa mort, quand il s'est détourné de sa route de Whitby pour prêcher dans une nouvelle chapelle décrite comme "une des plus belles de Grande-Bretagne".

Les voyageurs modernes à Osmotherley peuvent suivre à la trace Wesley, quand ils visitent la chapelle d'origine (1754), maintenant restaurée et toujours en usage. Le monastère Bénédictin - autrefois le Vieux Hall où Wesley est resté et où il a prêché une fois - est ouvert quotidiennement au public. Ainsi donc se présente l'Eglise où il a prêché, à l'intérieur du bâtiment sur invitation ... et à l'extérieur dans le cimetière une fois qu'il en a été exclu.
* * *
*John Singleton est rédacteur-adjoint de l'hebdomadaire "Methodist Recorder" de Londres. On peut entrer en contact avec John par courrier électronique. S@methodistrecorder.co.uk


09 mai 2001


Source: Service de presse évangélique méthodiste (UMNS)

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"