Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 10.05.2001   Retour à l'aperçu

Algérie: ces Kabyles qui préfèrent le christianisme

La page de couverture d'Al-Khabar annonçant le reportage sur «Ces Algériens qui manifestent publiquement leur foi chrétienne».[Credits] Nous rapportons des extraits d'un autre article de presse sur l'expansion rapide de l'Eglise protestante en Algérie malgré les temps difficiles et la persistance des troubles. Cet article a été diffusé sur les ondes de Radio France Internationale (rfi) et est disponible en intégralité sur le site de rfi. L'Eglise Evangélique Méthodiste (EEM) Suisse/France est en contact étroit avec cette jeune Eglise en plein essor.

La conversion de plusieurs familles de Kabylie au christianisme n’est plus un mystère pour personne en Algérie, terre d’Islam où existe une communauté chrétienne saignée par l’exode «pied-noir» de 1962 et évaluée aujourd’hui à quelque 30 000 âmes. Depuis quelques mois, la presse a levé une partie du voile sur l’histoire singulière de ces familles musulmanes qui ont quitté l’Islam dans un pays à écrasante majorité musulmane et, surtout, dans une région quadrillée par la guérilla islamiste des GSPC (Groupes salafistes pour la prédication et le combat dirigés par Hassan Hattab).

C’est, en effet, dans les régions de Draa-ben-Khedda (ex Mirabeau), Boghni et Les Ouadhias, que se situent les conversions les plus significatives et les plus ostentatoires puisque «les cloches des églises résonnent aujourd’hui au pied du Djurdjura», comme le rapporte le quotidien arabophone Al-Khabar (le plus fort tirage de la presse quotidienne avec 500 000 exemplaires par jour). Cette affirmation est à relativiser puisque le quotidien qui consacre son supplément hebdomadaire à «ces Algériens qui manifestent publiquement leur foi chrétienne», avance le chiffre d’une vingtaine de groupes de convertis récents qui pratiquent le culte protestant à travers la Kabylie.

L'Eglise des Ouadhias officie avec la bénédiction du ministère algérien de l’intérieur. ..... Nombre de spécialistes de la Kabylie estiment que la cause de ces conversions est à chercher dans le rejet du fondamentalisme islamiste par les habitants d’une région traditionnellement tolérante en matière religieuse.

La communauté chrétienne pratique son culte sans ostentation, voire dans la clandestinité depuis la montée du fondamentalisme musulman. ... Pour les milieux protestants qui observent sans triomphalisme cet essor du protestantisme en Kabylie, les conversions s’expliquent par l’attrait du christianisme qui a une présence et une histoire en Algérie «même si les nouveaux convertis sont poussés par l’envie de changement, le désir d’aller ailleurs», admet le pasteur Jean-Marc Dupeux, secrétaire général de la Cimade (Service œcuménique d’entraide). Commentant les réactions du ministre algérien des Affaires religieuses, Bouabdellah Ghollamallah (FLN), pour qui la plupart des évangélisateurs qui exercent en Algérie sont des étrangers et «nombre d’entre eux ont été des officiers de haut rang dans les services secrets de pays européens», le secrétaire général de la Cimade se borne à répliquer qu’avec cette logique absurde, «même Saint-Augustin (auquel l’Algérie a consacré un séminaire, le mois dernier), n’échapperait pas à de telles accusations».

07/05/2001


Source: RFI - SADEK LEKDJA

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"