Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 27.07.2001   Retour à l'aperçu

Allemagne: Rapport sur la Conférence annuelle de l'EEM d'Allemagne du Sud

[Credits] La session de la "Conférence Annuelle d'Allemagne du Sud" (SJK) de l'Eglise évangélique méthodiste (EEM), qui a délibéré et célébré du 26 juin au 1er juillet à Villingen-Schwenningen, avait un programme chargé et fut intense pour tous les membres de la Conférence. On trouvera ci-après un aperçu des décisions les plus importantes:

Débat en séance plénière: de nouvelles structures pour la Conférence

La Conférence a débattu d'un nouveau mode de travail, qui vise à une gestion plus rigoureuse du temps et de la matière des sessions de la Conférence. Le point central en est la suppression des "Commissions ordinaires", qui fonctionnaient jusqu'ici. A leur place, ce seront désormais des "Commissions permanentes" - des organes sectoriels, qui travaillent tout au long de l'année - qui feront rapport à la Conférence. On compte également gagner du temps en ne transmettant plus que par écrit à la Conférence une partie des messages de salutations (Invités venant d'autres Conférences, représentants des pasteurs retraités). A plus long terme, on envisage une alternance de Conférences courtes et de Conférences longues.

Appel à plus de fidélité dans l'engagement

Une bonne partie du mercredi après-midi a été consacrée à la discussion du rapport des surintendants. Les surintendants Harald Rueckert (district de Reutlingen) et Reiner Stahl (district de Nuremberg) avaient présenté un rapport commun, qui traitait de manière circonstanciée du "défi de la fidélité dans l'engagement" *).

Partant de la tendance croissance au détachement dans notre société et également dans nos paroisses EEM, ils appellent tous les membres de l'EEM à une vie d'engagement constant "avec Dieu" / "dans la paroisse et l'Eglise" et "dans la société".

Approbation à la fusion des Conférences Sud / Sud-Ouest

Le rapport du surintendant Reinhold Braun (district de Stuttgart) portait, entre autres, sur la fusion envisagée entre les Conférences annuelles d'Allemagne du Sud et du Sud-Ouest. La Conférence du Sud-Ouest (SWJK) avait approuvé la fusion des Conférences il y a quelques semaines déjà. A son tour, la Conférence du Sud a adopté, à une très large majorité, la décision suivante: "La SJK entre en négociations avec la SWJK dans le but de former une Conférence commune". Les prochaines étapes du processus de réunion seront planifiées par un groupe de travail commun, composé de 10 représentants de chacune des Conférences.

Rapport des délégués de la Jeunesse

Le rapport à la Conférence des six délégués de la Jeunesse, présenté en séance plénière par le délégué Thorsten Goebel, a été une véritable innovation. Sur le fond, il portait principalement sur l'intégration des jeunes dans les paroisses. Thorsten Goebel: "Les jeunes ne veulent pas seulement des jeux rigolos ou de l'action; de plus en plus, ils recherchent des contenus spirituels et l'expérience de Dieu". Dans l'assemblée, des voix se sont élevées pour dire que les jeunes se sentent à l'aise surtout dans des cultes qui ont le don d'irriter les adultes. Il a été proposé que lors d'une des prochaines sessions de la Conférence, les jeunes assument la responsabilité d'un culte qu'ils organiseraient.

Aide au Sierra Leone

Le samedi après-midi, la Conférence reçut un hôte tout à fait spécial: Francis Nabieu, président de l'Eglise méthodiste du Sierra Leone. Il remercia pour l'aide reçue d'Allemagne pendant ces dernières et dures années de guerre civile. Le calme est désormais revenu et bien des choses se sont améliorées. Pourtant, la population de sa patrie reste traumatisée. Presque tout a été détruit. "Ce qui nous reste, c'est notre foi. Et nous remercions Dieu de ce que l'Eglise soit toujours vivante." Ce sont là les propres mots du président de l'Eglise méthodiste. Les nouveaux défis sont, au plan intérieur, la reconstruction des êtres humains et au plan extérieur, la reconstruction des infrastructures.

A cette fin, Nabieu a demandé l'aide de l'Allemagne. "Aidez-nous à pouvoir de nouveau écrire notre histoire nous-mêmes", a-t-il dit.

Amendements à la Constitution

Lors de la séance plénière du samedi, la Conférence avait entre autres à se prononcer, par un vote à bulletins secrets, au sujet d'amendements à la Constitution de l'EEM au plan mondial (United Methodist Church).

Il s'agissait pour l'essentiel de paragraphes visant à modifier le statut des membres de l'EEM. Selon ces textes, il y aurait à l'avenir deux catégories de membres, à savoir les "membres baptisés" (baptised members) et les "membres confessants" (confessing members). De nombreuses critiques furent exprimées quant à cet amendement à la Constitution; il fut relevé que cette proposition remettait en question la conception que nous avons, en tant qu'Eglise libre, de ce qu'est un membre. Comme on pouvait s'y attendre, ces paragraphes furent rejetés à une forte majorité.

Un deuxième amendement important, proposant que des jeunes de 12 - 17 ans puissent eux aussi devenir membres de la Conférence, a également fait l'objet de critiques sévères et été majoritairement rejeté.

L'EEM et la Communauté de travail pour l'aumônerie militaire

Il fut en outre décidé, à une courte majorité, que l'EEM-Sud étudierait son admission comme membre de la Communauté de travail pour l'aumônerie militaire.

Résolution relative à la "Décennie vaincre la violence"

Lors de la discussion des rapports des "Commissions ordinaires", on adopta entre autres la résolution suivante, relative à la Décennie vaincre la violence: "Notre Seigneur Jésus Christ lui-même, la tête de l'Eglise, nous exhorte à briser les structures de violence, qui suscitent toujours de nouvelles violences. Il bénit les faiseurs de paix et leur donne d'être enfants de Dieu. (Matth. 5,9). Nous voulons reconnaître là où nous-mêmes dans l'Eglise et dans nos paroisses sommes prisonniers de la spirale de violence et contre-violence et demander au Christ de nous libérer. Nous voulons apprendre à créer dans nos communautés des espaces pour des personnes qui sont soumises à différentes formes de violence.

Nous voulons apprendre, dans l'esprit de l'Evangile, à ne pas tolérer l'injustice, tout en ne répondant pas à l'injustice et à la violence par une nouvelle violence. Nous voulons appuyer, dans toute la mesure de nos possibilités, les églises, groupements, initiatives et individus qui se sont donné pour tâche de surmonter la violence. La SJK prie toutes les circonscriptions, paroisses, œuvres, ainsi que tous les membres et amis de l'Eglise de s'engager dans ce processus".


Le dimanche de la Conférence

C'est avec une voiture de pompiers et son équipage prenant part à la conférence des enfants et des cultes d'ordination qu'a pris fin, dimanche, la session de la Conférence.

Des photos et des rapports peuvent être trouvés sous http://www.emk.de/home/text/1000/1500/1530/153a.html

*)Note du traducteur: Le terme utilisé ici, "Verbindlichkeit", n'a pas d'équivalent en français. Il s'agit d'un engagement ferme, solennel, contractuel; dans le contexte de cet article, il faut comprendre "engagement fidèle ou constant".

02.07.2001


Source: EEM Allemagne

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"