Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 27.07.2001   Retour à l'aperçu

Argentine: le problème de la richesse selon l'évêque Aldo Etchegoyen

[Credits] Regard caustique de l'évêque méthodiste émérite Aldo Etchegoyen sur la pauvreté et la richesse, telles qu'elles se présente aujourd'hui à l'heure de la globalisation et des délocalisations à la chaine

La pauvreté est aujourd'hui un motif de nombreuses analyses économiques, politiques, sociologiques et même religieuse. Il s'agit certainement d'un thème valable qui donne lieu à des analyses et des statistiques causant de grandes préoccupations et douleurs, parce que derrière celles-ci se trouvent des personnes pauvres souffrant des conséquences d'un système économique injuste qui continue de dégrader cette grave situation humaine. On parle ainsi du "problème de la pauvreté"...

Mais, en changeant d'angle de vue, ne serait-il pas temps de commencer à parler du "problème de la richesse" et des riches? Ne sont-ils pas eux par hasard à l'origine de la cause de la pauvreté avec leurs décisions économiques, globales ou nationales? Ne sont-ils pas eux qui, très souvent, avec leurs stratégies et pressions, définissent et conditionnent les décisions politiques qui aggravent la pauvreté?

Les choses sont aujourd'hui posées de la façon suivante: les riches prennent les décisions et les pauvres souffrent des conséquences. Les travailleurs se retrouvent sans travail à cause des décisions d'entreprises ou de monopoles multinationaux qui regardent seulement aux chiffres et à leur rendement, même si cela doit "coûter" des renvois de milliers de personnes. Nous vivons une époque où les droits économiques valent beaucoup plus que les droits de l'Homme.

Nous parlons très souvent du "problème de la pauvreté." Nous devons aussi parler du "problème de la richesse." Nous nous référons aux conséquences de la pauvreté : malnutrition, analphabétisme, marginalisation sociale et, très souvent, on associe légèrement pauvreté et délinquance en disant "ce sont ceux des quartiers difficiles." Regardons dans une autre direction et faisons référence également aux conséquences de la richesse : dépenses et gaspillages grossiers, privilèges spéciaux, indifférence sociale, et souvent délinquance en gants blancs.

Malheureusement nous avons perdu la capacité de l'étonnement indigné et nous assistons au triste spectacle des riches qui jouent avec les millions obtenus parce qu'ils ont spéculé ou se sont appropriés d'un domaine sportif, musical ou cinématographique. Que dire de ces puissantes corporations, ces "groupes," qui "mangent" littéralement les petites et moyennes entreprises, détruisant des années de travail honnête faites d'efforts et de constance?

Il y a une vingtaine de siècles, un maître juif de Nazareth de Galilée avait déjà dit: "Malheur à vous les riches!" Remettons les choses à leur place, c'est le "problème de la richesse" qui a créé ce que nous appelons injustement le "problème de la pauvreté", alors qu'en réalité, nous devrions dire et crier l'injustice et la douleur que les pauvres souffrent.

Aldo Etchegoyen, Evêque émérite de l'Eglise Evangélique Méthodiste Argentine


Source: Propos rapportés et traduits par Etienne Rudolph

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"