Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 31.12.2001   Retour à l'aperçu

Les actes terroristes du 11 septembre rendraient l'Européen moyen un peu plus religieux

[Credits] Les attentats terroristes du 11 septembre aux USA ont affecté le sentiment religieux des Européens et des Européennes et bien plus encore leur conduite à l'égard de leur famille.

Un cinquième des Européens interrogés lors d'un sondage international ont reconnu que les attaques du 11 septembre aux Etats-Unis les avaient "rapprochés de la religion", alors que presque la moitié affirment avoir "changé leurs priorités". Trois quarts des Européens interrogés ont déclaré que leur famille était aujourd'hui "plus importante" pour eux, et 47 % pensent qu'à l'avenir ils auront un plus grand "sens de la famille". Ce sondage a été effectué d'un échantillon de 1 300 personnes en Grande-Bretagne, en France, en Italie, en Allemagne et aux Pays-Bas.

Réalisé par l'agence de publicité Euro RSCG Worldwide, dont le siège est à New York, le sondage a mis en lumière que les attaques ont poussé près de la moitié des Européens à changer de priorités.

47 % se déclarent prêts à s'occuper davantage de leur famille dans le futur. En ce qui concerne les questions religieuses, on relève des différences marquantes suivant les pays. Ainsi, par exemple, 35 % des personnes interrogées en Italie, mais seulement 16 % des Hollandais et Hollandaises, se déclaraient prêts à se concentrer davantage sur le côté religieux de Noël. Le sondage avait été réalisé début novembre.

Keith Jenkins, directeur de la Commission "Eglise et Société" au sein de la Conférence des Eglises Européennes (KEK), a déclaré à l'AGENCE OecuméniqueENI, que le sondage semble confirmer une "prise de conscience accrue de la religion" depuis les atrocités perpétrées aux Etats-Unis, et une "reconnaissance croissante de la nécessité d'un dialogue interreligieux". Comme conséquence directe, mais à court terme de ces tragiques événements, le sondage établit un besoin renforcé de prière et de culte au sein de la population. Il est important que les Eglises répondent à ce besoin en de telles circonstances, pense Jenkins. A long terme, il décèle un besoin plus fort de spiritualité, mais les gens n'attendent pas nécessairement de l'Eglise une réponse à ce besoin.

La pratique religieuse n’est pas plus forte depuis le 11 septembre, laisse entendre de son côté un sondage récent de l'Institut de sondage Barna (USA): les catastrophes du 11 septembre n'ont pas changé dans la durée la conduite religieuse ou la vie spirituelle des Américains.

6 décembre 2001


Source: RNA

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"