Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 24.12.2001   Retour à l'aperçu

EEMNI: MESSAGE DE NOËL

[Credits] Notre manière à nous de vous souhaiter un Joyeux Noël est encore de vous transmettre le message suivant publié dans le numéro de décembre 2001 du MESSAGER CHRETIEN en phase avec les événements de notre temps.
JOYEUX NOËL!


Gloire à Dieu au plus haut des cieux et paix sur terre à ceux que Dieu aime ! (Luc 2.14)

Le Noël 2001 sera-t-il cette année encore une fête de joie et de paix après les terribles événements survenus le 11 septembre et la riposte armée qui suit? La question se pose et nous nous la posons à la lumière du message de Noël. Cette crise sans précédent révèle notre fragilité ; elle nous secoue; l'avenir nous inquiète, vu le danger réel et mortel du terrorisme et vu les conséquences imprévisibles des ripostes en cours des forces alliées. Plus que jamais sévit de par le monde l'esprit du malin provoquant malicieusement des destructions capables de plonger l'humanité tout entière dans l'angoisse.
Dans ces sombres circonstances se fait entendre le message apaisant de l'ange aux bergers: "N'ayez pas peur. Oui, je viens vous annoncer une bonne nouvelle, qui sera une grande joie pour tout votre peuple. Aujourd'hui, dans la ville de David, un Sauveur est né pour vous. C'est le Christ, le Seigneur."
Malgré toute la détresse présente à notre esprit aujourd'hui comme autrefois (déjà cette nuit-là à Bethléem), nous ajouterons foi à ce message. Nous n'avons pas d'autre choix! C'est une affaire de vie ou de mort, une affaire de survie! Mais qu'est-ce à dire, croire à la présence du Sauveur et Seigneur Jésus, ici et maintenant? Les anges chantent pour commencer: "Gloire à Dieu au plus haut des cieux!" Rendre gloire à Dieu, c'est le reconnaître comme celui qui tient le monde entier dans sa main, mais cela veut aussi dire que nous devons considérer l'état du monde tel qu'il est réellement, admettre notre désarroi face à l'évolution catastrophique de la situation.
Nos pays risquent d'entrer dans une logique de vengeance, qui ne ferait que prolonger la terreur. "La vengeance contamine les sources de vie", nous prévient le professeur JEFFREY dans les colonnes de Libération, "cancérise la mémoire, devient hantise et obsession [...] Aucun acte de violence, en fait, ne peut satisfaire l'insatiable besoin de délivrance de l'homme souffrant. La souffrance ne disparaît pas dans l'acte de vengeance. [] Aucune vendetta ne délivre des souffrances. Au contraire."

En contrepoint à tous les chantres de la vengeance aveugle, les anges déclament aujourd'hui encore sur toute logique de haine la primauté de l'amour et de la paix initiée par Dieu pour ceux qu'il aime et pour ceux qui l'aiment. "Paix sur terre aux hommes sur lesquels repose la bienveillance de Dieu", deuxième couplet du chant des anges. Paix sur toi et paix sur moi, pour peu que j'accueille, pour peu que nous accueillions tous le Prince de la paix. Puisse descendre chez nous, en nous et en abondance la paix de Dieu et puisse-t-elle se répandre sur les autres en ce Noël 2001!
Malgré l'escalade militaire en cours, nous tenons à affirmer que la paix est de l'ordre du possible, que la non-violence est constructive et qu'elle nous ouvre de multiples voies pour redresser les injustices. A la folie d'un monde capable de se détruire lui-même, nous opposerons la folie de la crèche et de la croix, de la non-violence, du geste de celui qui présente l'autre joue, de la main tendue, de la certitude que Dieu règne encore ici et maintenant. Sous l'impulsion de l'Esprit Saint, nous nous mettrons en tout lieu, au service de la paix et de la réconciliation.

Forts de cet ancrage dans l'amour de Dieu, nous éviterons toute "démonisation" de l'autre, et ferons en sorte que les convictions religieuses ne servent pas à attiser la haine. Bien au contraire, dans la contemplation de la crèche et de la croix de Jésus-Christ, nous trouverons la force de renoncer à nos prétentions de supériorité et de nous accepter les uns les autres comme des pécheurs en quête de pardon, comme des frères et soeurs sur les chemins de réconciliation.

Qui d'autre sinon Jésus saura initier en nous, entre nous et avec succès cette réconciliation-là, notre réconciliation avec le Père, notre réconciliation avec autrui par-delà toutes barrières de classe et de race, par-delà tout antagonisme? Qui d'autre sinon Jésus saura mettre fin aux hostilités? Il le fera en acceptant de partager notre condition de la naissance à la mort, de Bethléhem à Golgotha, de la mort à la résurrection. Quoi d'autre sinon l'amour de Dieu manifesté en Jésus de la crèche à la croix pourra nous délivrer d'un esprit de vengeance et nous libérer de l'obsession vengeresse contaminant l'existence?

Aussi, nous avons tous besoin de Jésus ici et maintenant ! De son amour et de sa paix divines, nous avons tous besoin de lui, jour après jour pour préférer l'amour à la haine, le pardon à la rancune, la justice à l'injustice! Sur le conseil des anges, rendons gloire à Dieu et faisons-nous les artisans de sa paix sur terre, alors la spirale de la violence se rompra d'elle-même et le rameau de paix se mettra à fleurir.

Noël 2001 sera alors la lumière dans la nuit, une oasis de paix au milieu d'un monde en furie(s), Dieu présent jusque dans les instants les plus tragiques de notre humanité. Alors la paix du ciel dominera sur terre et sur toutes les légitimes raisons de répondre à la violence par la violence.

Pour réduire toutes les résistances persistantes à cette logique d'amour et de paix, rien ne vaut cette prière: "Accorde, ô Seigneur, la paix à nos jours, aide-nous à ne pas succomber à la tentation de la haine et de la violence, mais donne-nous d'oeuvrer au service de la justice et de la paix ; ô Seigneur, déracine de notre coeur toute trace de rancune, d'inimitié et de haine et rends-nous disponibles à la réconciliation, à la solidarité et à la paix. Donne, Seigneur, à tous les hommes de bonne volonté la ténacité et la persévérance pour qu'ils continuent de poursuivre des chemins de justice et de paix."

Et Noël sera toujours encore l'amour... Joyeux Noël, heureux Noël 2001, mon frère, ma soeur...
Jean-Philippe WAECHTER


Source: EEMNI

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"