Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 23.08.2001   Retour à l'aperçu

Irlande: Belfast: les écoles méthodistes appelées à être des centres de justice - les institutions éducatives méthodistes doivent distiller dans le coeur de leurs étudiants et de leurs communautés le sens de la justice, de la réconciliation et du service

[Credits] Ainsi se présentait le discours inaugural prononcé par le pasteur James T. Laney, ancien ambassadeur américain en Corée du Sud et professeur à la retraite de l'Université d'Emory à Atlanta lors de la rencontre internationale des représentants scolaires cet été, qui se tenait à Belfast (Irlande).

Cet événement (16-20 juillet) était placé sous le patronage de l'Association Internationale des Écoles, des Collèges et des Universités Méthodistes, représentant 705 institutions dans plus de 67 nations.

Alors que la violence déferlait sporadiquement sur les quartiers nord et est de Belfast, 140 participants de 27 pays étaient réunis pour explorer les thèmes de la paix, de la justice, des droits humains et sexuels, de la justice économique et de l'éducation. L'association rassemble régulièrement des présidents de collège, des administrateurs, des enseignants, des administrateurs et des étudiants du monde entier. Le but de l'organisation est de rassembler les institutions universitaires dans la famille méthodiste pour promouvoir une éducation de qualité et de valeur et développer des programmes coopératifs.

Sur le thème de "l'Éducation pour la Responsabilité Humaine en ce 21e siècle," Laney a ouvert la conférence en lançant un défi aux éducateurs" pour discuter et aborder avec les étudiants et les enseignements de questions de morale et pour encourager la réflexion et renforcer l'engagement." Il a exprimé l'espoir que la rencontre encouragerait les éducateurs à prendre des initiatives qui soient liées à la justice, à la réconciliation et au service.

Le ministre de l'Irlande du Nord chargé de l'enseignement supérieur a partagé avec les participants de la conférence ses réflexions personnelles sur la fragilité du processus de paix en cours dans son pays. Sean Farren a dit aux participants que leur présence à Belfast était un signal fort de ce qui était réalisable et de la normalité accessible aujourd'hui aux habitants de l'Irlande du Nord suite aux progrès politiques accomplis récemment. Il a fait un rapport sur les avancées positives réalisées d’ores te déjà, -on investit prioritairement dans l'éducation et la formation: avec une règle majeure, un accès égal pour tous à l'un et à l'autre.

"Je crois très fortement que le gouvernement a un rôle direct à jouer en assurant l'insertion sociale et l'élimination de la pauvreté, de situations désavantageuses et de l'injustice," a-t-il dit. Le choix fait par l'Irlande du Nord est simple, a-t-il conclu. "C'est un choix entre le passé et l'avenir."

Hisako Kinukawa, codirectrice du Centre de Théologie et de Ministère Féministes du Japon, a traité de questions relatives à la justice et aux droits humains et sexuels. Elle a invité les participants à écouter la voix "des femmes dites de confort" qui réclament la justice auprès du gouvernement japonais pour le traitement qu'elles ont subi pendant la Seconde Guerre mondiale.

"Alors que la voix courageuse de ces femmes de confort encore en vie ... est répercuté jusqu'au bout du monde se dessine un mouvement encore plus important en faveur des droits universels de la femme pour en finir avec l'impunité de tels crimes et avec l'idée que l'abus sexuel des femmes soit une conséquence inévitable des guerres et des conflits," a-t-elle dit.

Elle a invité les éducateurs à enseigner de façon à ce que "les individus apprennent à ne pas regarder autrui avec mépris." Pour conclure, elle a rappelé aux participants que "l'éducation est un processus, qui nous fait faire la différence grâce à notre raison entre la justice et l'injustice dans le monde ... et nous discipline pour que nous puissions nous engager en faveur des autres."

Ely Eser Barreto Cesar, professeur d'éducation à l'école @Metodista de Piracicaba Universidade@ au Brésil, a demandé aux participants quels étaient les éléments de la tradition wesleyenne qu’ils transféraient dans l'éducation. "Un des objectifs fondamentaux [du fondateur du méthodisme John] Wesley était celui de 'réformer la nation' et de 'répandre la sainteté biblique à travers le monde entier '," a-t-il dit. Une telle tradition impose aux institutions méthodistes d'instruire en faveur de la justice, de la liberté et de la paix, a-t-il ajouté.

Vivian A. Bull, président du "Linfield College"Collège à McMinnville, Ore., a parlé de la justice économique et a rappelé aux participants que la pauvreté est un des problèmes les plus graves liés à l'économie. ...

La conférence a inclus une visite des bâtiments du Parlement et un dîner à l'Hôtel de ville avec un accueil officiel des participants par le monsieur le maire de Belfast et par le Conseil municipal de Belfast.

La conférence suivante de l'association aura lieu à Hong-Kong en 2004.

* * *

*L'auteur de l'article, Duane Ewers, est directrice de service au sein de la Commission pour la Formation et le Ministère de l'EEM.

20 août 2001
*************************************


Source: Service de presse évangélique méthodiste (UMNS)

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"