Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 16.08.2001   Retour à l'aperçu

COE: Visite du secrétaire général du COE en Afrique australe

[Credits] Le VIH/SIDA, l'élimination de la violence et la répartition équitable des terres figureront parmi les thèmes abordés par la délégation du Conseil oecuménique des Eglises (COE) qui, sous la conduite du secrétaire général Konrad Raiser, se rendra en Afrique du Sud, en Namibie, au Botswana et au Zimbabwe du 14 au 27 août.

Afrique du Sud

Le pasteur Raiser prêchera au culte d'ouverture de la Conférence nationale trisannuelle du Conseil des Eglises d'Afrique du Sud (SACC) à Johannesburg le 14 août, et prononcera l'allocution principale de la Conférence le 15 août. Le SACC installera à cette occasion son nouveau secrétaire général. M. Molefe Tsele, jusqu'ici secrétaire général intérimaire. Le pasteur Raiser note que la visite de la délégation oecuménique témoigne d'un renouveau de la solidarité entre le COE et le SACC, et «exprime l'espoir que le SACC pourra poursuivre et développer le rôle important qu'il joue dans la vie de la population, dans une période qui s'annonce difficile pour l'Afrique du Sud.» La dernière visite du pasteur Raiser en Afrique du Sud remonte à 1998.

Le rôle des Eglises face à des problèmes tels que la pandémie du VIH/SIDA, le chômage, la criminalité, la violence chez les jeunes, l'accès équitable aux terres et la propriété de celles-ci figurent parmi les thèmes que la délégation compte aborder lors de ses réunions avec les responsables ecclésiastiques et oecuméniques. La Conférence mondiale des Nations Unies contre le racisme commencera à Durban fin août, et le pasteur Raiser attend avec impatience de connaître les points de vue des responsables ecclésiastiques et gouvernementaux sur les effets possibles de cette réunion en Afrique du Sud, alors qu'on se pose la question de savoir si la Conférence sera effectivement en mesure de s'attaquer aux problèmes fondamentaux du racisme aujourd'hui.

Le programme de la délégation comprend une visite à Soweto et des rencontres avec les représentants de mouvements d'action sociale locaux ainsi qu'avec des théologiens africains de l'Université d'Afrique du Sud et de l'Université de Pretoria. Une visite aux services du président Thabo Mbeki est prévue le 16 août.

Les chrétiens constituent 68 pour cent des 43.5 millions d'habitants du pays. Les adeptes des religions traditionnelles représentent 28.5 pour cent, les musulmans 2 pour cent et les hindouistes 1.5 pour cent.

Namibie

La délégation arrivera à Windhoek, Namibie, le 17 août pour des contacts avec les responsables d'Eglises de Namibie et d'Angola et les représentants du Conseil des Eglises de Namibie.

Le VIH/SIDA et la répartition des terres posent des problèmes critiques en Namibie également, et c'est ainsi que les Eglises les considèrent. Actuellement, la Namibie figure au second rang dans le monde en termes de pourcentage de la population victime du virus du SIDA.

La délégation oecuménique se rendra à Rundu, où elle visitera des camps de réfugiés et rencontrera des victimes de mines antipersonnel ; elle s'entretiendra aussi avec des responsables d'Eglises angolais. Notant que l'Association des conseils chrétiens d'Afrique australe (FOCCISA) a placé la situation en Angola en tête de ses priorités, le pasteur Raiser signale que «la paix en Angola n'est pas seulement un problème national, mais qu'elle concerne toute la sous-région.»

La délégation rencontrera le président namibien Sam Nujoma le 22 août

L'effectif total de la population namibienne est de 1.8 million de personnes, dont 80 à 90 pour cent sont chrétiennes, en majorité luthériennes, alors que 10 à 20 pour cent sont des adeptes des religions traditionnelles. Les Eglises membres du Conseil des Eglises de Namibie représentent 90 pour cent de la population chrétienne.

Botswana

Du 22 au 26 août, la délégation se penchera sur les défis que posent l'établissement de la paix et la pastorale auprès des victimes de la violence et du VIH/SIDA au Botswana. Des rencontres avec les responsables et le personnel du Conseil chrétien, des Eglises et des organisations religieuses du Botswana sont prévues, de même que des discussions avec des professeurs et des étudiants en théologie. Une réunion avec l'Association des mères et des visites à des centres de soins pour orphelins du VIH/SIDA et enfants des rues sont également inscrites au programme.

Une rencontre avec le président Festus Mogoe est prévue le 24 août. Une visite à l'ancien président Ketumile Masire est provisoirement fixée au 23 août ; cela dépendra de son retour de la mission qu'il assume actuellement dans les efforts de dialogue en cours en République démocratique du Congo. Le pasteur Raiser note que le gouvernement du Botswana fait de son mieux pour s'attaquer aux problèmes du VIH/SIDA et des enfants des rues, mais souligne que les Eglises du Botswana demandent aussi qu'on accorde une attention accrue à la population autochtone San, qui se trouve marginalisée depuis longtemps dans la société du Botswana. Le Conseil chrétien national participe également activement à l'initiative de paix du FOCCISA en Angola.

Le Botswana compte 1.6 million d'habitants, dont 50 pour cent sont chrétiens et 50 pour cent pratiquent les religions traditionnelles.

Zimbabwe

La délégation terminera son voyage par une visite d'un jour à Harare, Zimbabwe. Elle rencontrera des dirigeants ecclésiastiques et oecuméniques, parmi lesquels les responsables du Conseil des Eglises du Zimbabwe (ZCC). Une entrevue avec des représentants du gouvernement est également prévue. La délégation attend avec intérêt des informations des Eglises sur différents sujets tels que les relations actuelles entre l'Eglise et l'Etat, la situation en matière d'accès aux terres et de propriété de celles-ci, l'état de l'économie, ainsi que les perspectives d'engagement des Eglises dans l'observation des prochaines élections présidentielles.

Dans une lettre adressée le 2 août au président du ZCC, l'évêque Ambrose Moyo, le pasteur Raiser a fait l'éloge du communiqué publié récemment sous les auspices du ZCC par les dirigeants des différentes dénominations, et affirmé qu'il appréciait tout particulièrement l'engagement pris par les membres du Conseil de «continuer à rendre témoignage, dans leur vie et dans leur culte, de leur volonté d'endiguer la violence, de promouvoir la paix, d'aider les victimes de l'injustice sous toutes ses formes, et de poursuivre le dialogue avec tous ceux qui participent à la politique nationale, dans le souci de promouvoir les valeurs démocratiques.»

La dernière visite du pasteur Raiser au Zimbabwe remonte à l'époque de la Huitième Assemblée du COE, tenue à Harare en 1998.

Le Zimbabwe compte 11.3 millions d'habitants, dont 75 pour cent sont chrétiens. Les adeptes des religions traditionnelles représentent 24 pour cent, un pour cent sont musulmans ou pratiquent d'autres religions.

Eglises membres du COE

Le COE compte 16 Eglises membres dans la région : Eglise de la province d'Afrique australe, Conseil des Eglises d'institution africaine, Eglise évangélique luthérienne de Namibie, Eglise évangélique luthérienne d'Afrique australe, Eglise évangélique luthérienne du Zimbabwe, Eglise évangélique luthérienne de la République de Namibie, Eglise évangélique presbytérienne d'Afrique du Sud, Eglise méthodiste du Zimbabwe, Eglise méthodiste d'Afrique australe, Eglise morave d'Afrique australe, Eglise presbytérienne d'Afrique, Eglise réformée du Zimbabwe, Eglise unie du Christ du Zimbabwe, Eglise congrégationaliste unie d'Afrique australe, Eglise presbytérienne unie d'Afrique australe, Eglise réformée d'Afrique australe en voie d'union.

Le 13 août 2001
**********


Source: Conseil oecuménique des Eglises (COE)

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"