Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 09.08.2001   Retour à l'aperçu

COE: Colloque sur la mondialisation économique: un autre monde est possible!

[Credits] «Il y a, sur notre continent, des hommes et des femmes qui sont convaincus qu'un autre monde est possible... Les gens modestes commencent à comprendre qu'une grave menace pèse sur la vie durable», affirme Angel Luis Rivera-Agosto, de l'Equateur. Angel Luis Rivera-Agosto sera l'un des représentants de l'Amérique latine au colloque oecuménique international qui se déroulera du 12 au 16 août à Fidji sur le thème de la mondialisation économique; les participants examineront en particulier les effets dévastateurs qu'exerce la mondialisation sur les économies nationales et régionales. Le colloque est organisé par le Conseil oecuménique des Eglises (COE), en coopération avec la Conférence des Eglises du Pacifique (CEP).

«Dans les mouvements populaires, mais aussi parmi les responsables mondiaux, on prend toujours plus vivement conscience de la nécessité de fixer des règles à la mondialisation économique. L'Eglise a un rôle important à jouer en formulant des perspectives théologiques et éthiques propres à soutenir la cause des peuples marginalisés et exclus par la mondialisation économique», déclare Rogate Mshana, chargé des questions économiques au COE.

Le colloque constituera une étape importante des efforts entrepris par les Eglises pour mieux saisir le phénomène de la mondialisation économique. Leurs représentants partageront les expériences de trente pays confrontés aux effets de la mondialisation.

«Même si beaucoup voient dans la région du Pacifique un lieu de vacances idéal, c'est aussi une région qui subit directement les effets négatifs de la mondialisation», dit Rogate Mshana, «et c'est pour cela que nous nous réunissons à Fidji. Nous voulons manifester notre solidarité avec les Eglises du Pacifique aux prises avec tous ces problèmes. La région est souvent marginalisée dans les réunions mondiales, en raison de l'effectif relativement faible de sa population et de son éloignement des grands centres d'activité politique et économique», ajoute-t-il.

Le thème du colloque, «L'île de l'espérance», s'inspire de la vision et du style de vie du Pacifique vus comme des défis lancés à la logique de la mondialisation, au sens souhaité par l'Assemblée du COE réunie à Harare, Zimbabwe, en 1998.

Les participants examineront plus particulièrement les effets de la mondialisation économique qui affectent concrètement les populations sur le plan des échanges commerciaux et de l'écologie, et proposeront des solutions de rechange témoignant de l'approche éthique des problèmes voulue par les Eglises.

En collaboration avec l'Alliance réformée mondiale (ARM), la Conférence des Eglises européennes (KEK) et la Fédération luthérienne mondiale (FLM), le COE a entrepris d'organiser plusieurs colloques régionaux sur le même sujet. Celui de Fidji mettra en lumière de nouveaux aspects de la réaction des Eglises à la mondialisation économique. Il sera précédé d'une réunion de 25 jeunes qui se prépareront à participer à la réunion principale.

09.08.2001


Source: Conseil oecuménique des Eglises

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"